La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le groupe AKADI dénonce le comportement de l’homme face à l’environnement à travers un concert « ON VEUT PLUS ÇA »

156

Un concert musical dénommé « ON VEUT PLUS ÇA » organisé par le groupe AKADI, une initiative portée par le Centre d’Autonomisation de la jeune fille et de la Femme Africaine (C.A.F.A) et soutenu par l’Institut Goethe, a émerveillé la population d’Adetikopé ce 28 novembre2021.

Ce concert live est un cri d’alarme contre le comportement de l’homme face à l’environnement, à la terre et à l’univers et à la fois une sensibilisation.

« L’humain agit sur l’univers. L’humain veut détruire l’humanité. L’humanité ploie sous le poids de l’humain. Pour une harmonie entre les êtres du cosmos (univers) et pour un monde meilleur, AKADI dit : ON VEUT PLUS ÇA. Plus de coupures anarchiques des arbres, plus de déforestation, plus de feu de brousse. La nature est éternellement jeune, belle et généreuse, elle possède le secret du bonheur. L’homme se doit d’être le gardien de la nature et non son propriétaire tel est les messages chantés lors de cette rencontre musicale.

Pour la Directrice Exécutive, Mm OURO-SAMA-NYTCHE AICHA épse ADAM, les grandes idées Forces de la culture et de la survie de l’homme sont entre autres le brassage culturel et la cohésion sociale, l’amour, la paix, la protection de l’environnement et des ressources naturelles que par ailleurs « nous défendons ensemble, par monts et vaux et en toutes circonstances, à travers ce concert et l’organisation d’une future caravane dont nous lançons un appel aux potentiels partenaires ».

Le groupe AKADI dénonce le comportement de l’homme face à l’environnement
Le groupe AKADI dénonce le comportement de l’homme face à l’environnement

Elle se dit regrettée du comportement d’insouciance des hommes face à son environnement qui va mal.

 

« Les activités humaines augmentant les émissions massives de gaz à effet de serre ont perturbé ces dernières décennies l’effet de serre naturel augmentant ainsi la température dans l’atmosphère. Le changement climatique affecte nos santés, nos sources en eau et nos récoltes » a-t-elles lancé tout en mentionnant que la terre se meurt. L’heure est grave !

Pour madame OURO-SAMA-NYTCHE AICHA épse ADAM les organismes internationaux et les pays se réunissent en sessions régulières afin de débattre, prendre des engagements et trouver des solutions durables et urgentes pour la sauvegarde de notre planète. Néanmoins, ces paris climats au niveau global ne pourront être gagnés que si leurs actions se font localement impliquant donc chaque couche et personne sans distinction dans la lutte.

C’est pourquoi AKADI, qui signifie « lumière », s’est engagée dans cette mission noble pour éclairer sur ces sujets et sentiers afin de faire des hommes des personnes avisées pour cette lutte commune.

Elle a par ailleurs invité tout le monde, à la sortie d’ici à être des relais auprès des proches, des pairs, des femmes et filles, des enfants afin que cette que notre planète soit sauvée pour nous-mêmes et pour les générations futures.

Pour finir, elle a profité de l’occasion pour lancer un appel fort à toutes les bonnes volontés, personnes ressources, partenaires institutionnels ou étatiques à venir accompagner le groupe dans la réalisation de sa prochaine caravane nationale « ON VEUT PLUS ÇA ».

 

commentaires
Loading...