La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Élections au Ghana : Près de 80 000 Togolais seront exclus

459

L’Autorité nationale de l’identification (NIA) du Ghana a enregistré 32 756 personnes voulant effectuer une double inscription depuis le début, le 29 avril 2020, de l’établissement de la carte d’identité nationale, dans le cadre des élections. Cette carte stratégique devrait priver près de « 80 000 Togolais » de voter au Ghana, rapporte “iciLome”.

« Depuis le début de l’exercice d’enregistrement de masse, 32 756 cas de double enregistrement ont été enregistrés. Il s’agit d’une situation dans laquelle un demandeur tente de s’inscrire deux fois dans un centre d’enregistrement particulier ou dans un autre centre d’enregistrement », a déclaré ce 17 juin le ministre ghanéen Kenneth Agyeman Attafuah, secrétaire exécutif de la NIA, lors d’une conférence de presse tenue à son siège à Accra.

Cette situation, ajoute-t-il, a conduit le système NIA à suspendre l’impression de ces cartes car le système détecte un acte frauduleux. Puis que « Lorsque cela se produit, la carte du demandeur ne s’imprimera pas parce que le système s’y accroche pour des raisons de fraude présumée », a-t-il expliqué.

M. Kenneth Agyeman a donc exhorté les personnes inscrites dont les cartes ne sont pas encore prêtes à éviter de s’inscrire à nouveau au prochain exercice de ratissage qui doit commencer ce 18 juin 2020 dans les régions du Haut-Est et de l’Ouest du pays.

Cette carte d’identité nationale est l’un des documents à fournir pour se faire inscrire sur la nouvelle liste des électeurs qui devra débuter fin juin. C’est une stratégie de la nouvelle équipe de la commission électorale pour priver les étrangers, surtout des Togolais à se faire inscrire sur les listes électorales ghanéennes avant les élections législatives et présidentielles de décembre 2020.

commentaires
Loading...