La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

“À quoi est dû l’augmentation soudaine des cas de contamination au Togo ?”, le président de la coordination répond

1 154

La coordination nationale de la gestion de la riposte contre le Covid-19 a animé une conférence de presse conjointe avec l’Union Européenne, l’Ambassade de France, d’Allemagne et Eurochame, ce mercredi 13 mai, Objectif, dresser le tableau de la situation actuelle de la maladie au Togo et faire part des pistes de collaboration pour sa maîtrise.

En effet, le pays a passé ce 13 mai, la barre des 200 cas confirmés et des 10 décès. Un tableau plus ou moins sombre mais maîtrisable selon l’évolution de la situation, à en croire le Médecin-Colonel Djibril Mohaman, président de la coordination nationale de la gestion de la riposte contre le Covid-19.

« Il y a deux semaines, nous pensions maîtriser la situation et le soin des malades surtout dans le grand Lomé. Mais actuellement, le nombre de cas est à 199 (ndlr : chiffres du 12 mai 2020). Depuis une semaine nous avons une liste de 24 nouveaux cas. Le nombre de guéris est à 92 et celui des décès est de 11. Quand on regarde de façon globale les chiffres, le nombre de décès tourne autour de 5%, la prévalence de cas tourne autour de 1,8%”, détaille le médecin.

Mais pourquoi les chiffres augmentent-ils alors?

Pour le président de la coordination nationale de la riposte, la première cause est l’assouplissement des mesures dans les pays voisins et l’autre est la porosité de nos frontières.

« Ces dernières semaines nous avons vu l’augmentation des cas dans nos préfectures et ceci à cause de l’assouplissement des mesures dans les pays voisins notamment au Ghana, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire. Ceci a fait qu’il y a beaucoup de nouvelles vagues de voyageurs qui arrivent dans notre pays. Vous connaissez bien nos pays, même si les frontières sont fermées, nos frontières africaines sont poreuses. Il y a beaucoup de voyageurs togolais qui reviennent parce qu’il y a déconfinement dans les autres pays. C’est la cause de l’augmentation des cas dans la préfecture de Mô (Djarkpanga), où tous les cas sont des voyageurs revenus du Ghana. (…)” et ” c’est la raison pour laquelle les cas positifs augmentent actuellement plus vite “, explique-t-il

Mais le Togo est loin d’être au bout de ses peines. Si le pays compte ce 13 mai, 219 cas confirmés pour 11 décès, “(…) actuellement, plus de 2.800 voyageurs sont mis en quarantaines dans presque toutes les préfectures que nous testons pour chercher tous les jours les cas positifs.”, a laissé entendre Médecin-Colonel Djibril Mohaman.

commentaires
Loading...