La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Faure Gnassingbé sera candidat en 2020, les raisons

754

Faure Gnassingbé sera-t-il candidat à l’élection présidentielle  de 2020 ? C’est la question qui secoue la toile ces derniers temps quand l’on sait que le prince est train de finir son troisième mandat. Mais selon certains indices dont les réformes politiques, le fils de Gnassingbé Eyadema sera belle bien candidat à la présidentielle de 2020.

Le chemin est constitutionnellement tracé

Selon les réformes constitutionnelles opérées le 08 mai dernier par la 6eme législature chapotée par Tségan Yawa, Faure Gnassingbé sera candidat à l’élection présidentielle de 2020.  

Les députés togolais ont voté pour la limitation du nombre de mandats présidentiels, tout en précisant qu’elle ne serait pas rétroactive. Désormais, l’actuel patron de Marina peut se présenter à une quatrième candidature, et plus s’il le souhaite.

La constitution tant réclamée par l’opposition notamment la C14, avec la mention, « en aucun cas, nul ne peut faire plus de deux mandats  » en son article 59, a été contournée. Les élus du peuple ont essayé de briser les verrous pour accorder d’autres chances à Faure Gnassingbé. 

« Les mandats déjà réalisés et ceux qui sont en cours à la date d’entrée en vigueur de la présente loi constitutionnelle ne sont pas pris en compte dans le décompte du nombre de mandats pour l’application des dispositions des articles 52 et 59 relatives à la limitation du nombre des mandats », précise l’alinéa 2 de l’article 158. Par conséquence sur le plan constitutionnel, l’actuel numéro un des togolais n’a plus rien en face. Il peut se représenter aux deux prochains scrutins, de 2020 et 2025.

Faure Gnassingbé, fils du général Eyadema et chouchou des militant UNIR

Même si actuellement aucune sortie officielle du parti l’Union pour la république (UNIR) annonçant la candidature du président de la république, les militants demandent qu’il soit leur candidat. C’est le cas du Mouvement tout pour Faure (MT Faure) dont le crédo est « Faure un jour, Faure toujours » lancé vendredi 04 octobre 2019 à Lomé. Ce mouvement réclame la représentation de Faure à l’élection présidentielle prochaine.  

En outre, selon certains analystes, pour le moment nul dans Unir ne peut chercher  à remplacer le chef de l’Etat à l’élection présidentielle, car pour eux, Faure Gnassingbé fait le « consensus » dans son parti politique, pour le fait qu’il soit le fils du général Gnassingbé. Et ces caciques ne peuvent rien faire que de protéger le fils du maître.

commentaires
Loading...