La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Plus de “jetons” sur les lieux de reportages

393

Fini la distribution sur les lieux de reportage des communiqués finaux, de “gombo” ou de jetons de présence aux reporters et journalistes. Telle est la décisions de la déclaration de Kara lors des dernières JPO tenues du 14 au 18 janvier.

Par cette déclaration dite de Kara les organisations de presse à savoir l’Observatoire Togolais des Médias, le Conseil National des Patrons de Presse, le Patronat de la Presse Togolaise, l’Union des Radios et Télévisions du Togo, le Conseil Togolais des Editeurs de Presse, l’Association Togolaise des Organes de la Presses Privée en Ligne, le syndicat des Journalistes Indépendants du Togo ont décidées de changer les conditions de vie et de travail du journaliste au Togo.

 Pour ce faire ils ont éclairé ce jeudi les chargés de communications de différentes institutions publiques, privées et parapublique présentes au Togo sur les nouvelles grilles tarifaires en vue d’inviter ceux-ci à son application qui prend effet à partir d’avril prochain.

Selon cette grille tarifaire, pour une couverture médiatique à Lomé, les organisateurs d’événements payeront 50.000 francs CFA à un média en ligne, 60.000 à une presse écrite. Le publi-reportage à Lomé leur coûtera 100.000 francs pour la presse en ligne et 120.000 francs pour la presse écrite. Les dossiers, les interviews, les traitements de communiqués, les insertions publicitaires, les couvertures médiatiques hors de la capitale et autres ont leur prix harmonisé que ce soit pour la radio, la télévision, la presse en ligne et écrite.

Pour Arimiyao Tchagnao « La grille nous amène à faire en sorte que toutes les rédactions sérieuses comprennent qu’avant tout, elles doivent prendre en compte, que ce soit le déplacement, les sorties de chacun des reporters. Il revient aux premiers responsables de faire déplacer l’employé qu’on est en train d’envoyer sur un terrain. Cela permet d’éviter qu’une fois ces employés sur le terrain, face à nos partenaires, ne puissent réclamer des per diem qui selon l’appellation, est une prime de déplacement ».

Il faut dire que l’adoption de cette grille tarifaire harmonisée fait suite à la lecture du nouveau code de la presse et de la communication adopté par l’Assemblée nationale. Ce texte qui demande aux organes de presse de devenir des sociétés de presse. Une décision saluée par le ministère de la communication.

commentaires
Loading...