La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Assassinat de Madjoulba: La France sollicitée pour déblayer le terrain

291

Il faut se rendre à l’évidence, la commission d’enquête mise sur pied au lendemain du meurtre de l’ex chef du Bataillon d’intervention rapide (Bir) peine à résoudre le mystère entourant l’affaire.

Décidé a connaître le pourquoi et le ou les qui derrière ce crime, le frère aîné de la victime, Calixte Batossie Madjoulba, lui même ambassadeur du Togo en France a débarqué à “bord d’un vol particulier en France le dernier weekend du mois de juin” selon la RFI avec «des pistolets et des douilles saisis par les autorités togolaises à l’intérieur du camp militaire où le colonel Bitala Madjoulba, Chef Corps du 1er Bataillon d’intervention rapide (BIR), a été assassiné ».

Selon les indiscrétions, 75 pistolets ont été saisis avec leurs cartouches dans l’unique but d’apporter enfin la lumière dans cette affaire. Les résultats de cette expertise balistique ne devraient pas tarder à arriver. Les coupables pourront enfin répondre de leurs actes.

Le 04 mai 2020, soit le lendemain de la prestation de serment du chef de l’État, on découvrait mort dans son bureau (paix à son âme) le Colonel Madjoulba Bitala. Deux mois après, les coupables courent toujours.

commentaires
Loading...