La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Covid-19: Les intox constituent votre première source de mal-être.

454

Informations loufoques et maboules, rumeurs, fausses nouvelles, mensonges, intox. Voilà ce dans quoi baignent les utilisateurs des réseaux sociaux, surtout ces derniers temps où le coronavirus règne en grand maître.

D’où viennent ces intox, comment les endiguées, comment détecter la vraie information de celle qui ne l’est pas?

WhatsApp, Twitter, Facebook, Instagram etc… sont les réseaux sociaux d’épanouissement et d’informations mais également un terrain pétris d’épines où les utilisateurs sans sabots et imprudents sont souvent victimes des intox surtout en cette période de crise sanitaire  de la maladie à coronavirus 2019.

En 2008 une équipe de recherche américaine montra que la vitesse de propagation des informations fausses est  plus grande que celle des vraies. Sur 10 internautes, 7 personnes sont plus susceptibles de partager de fausses nouvelles contre 3 pour des informations vraies.

Les fausses nouvelles rencontrent un échos plus large. On dirait que l’homme de nature les aime.

D’après le Massachusetts Institute Technology (MIT) 126 000 histoires sont relayées plus de 4,5 millions de fois par 3 millions de gens en 11 ans (2006-2011).

1% de fausses informations se propage facilement à des groupes compris entre 1000 et 100 000 individus.

La vérité met 6 fois plus de temps qu’une fausse nouvelle à atteindre 1500 personnes.

Il semble que, pour de bonnes ou de mauvaises raisons, certaines personnes ne puissent pas s’empêcher de faire circuler des informations sans les vérifier.

Résultat : la peur est au rendez-vous et nous nous perdons dans des incohérences.

Alors comment faire ?

1-Vérifier la source.

Si une information vous arrive sans que vous puissiez clairement identifier le nom du professionnel (ou de l’autorité de santé) qui en est à l’origine, ignorez-la et évitez de la transmettre à d’autres personnes. Même si la source est citée, allez sur internet vérifier si la source a bien publié cette information (ou qu’elle a été relayée par des médias fiables). Avec une prudence sur la crédibilité même des informations venant des médias officiels, et reconnus.

2-Utilisez votre boule de cristal.

Faites toujours une analyse personnelle de ce que vous trouvez sur les réseaux sociaux.

Par exemple c’est cette analyse personnelle qui vous permettra de savoir que passer de l’eau salée sur son corps ne protège pas contre le coronavirus.

3-Demandez à un professionnel de vous aider à trier le bon grain de l’ivraie.

4-Evitez d’être trop exposer aux réseaux sociaux

Ensemble disons stop au covid-19. Rendez-vous vendredi prochain pour un autre sujet. Prenez soin de vous et respectez les mesures barrières. Abusons du lavage des mains.

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...