La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique
Contact Elite vertical

Moussa SOW « J’essaie d’aider positivement mon prochain en lui disant que tout est possible, il suffit seulement d’y croire »

235

« J’écris poétiquement mon engagement en laissant libre entendement à mes lecteurs » nous confie le jeune artiste Sénégalais Moussa SOW qui fait la présentation de son livre « Ressentis« ce Samedi 09 Février aux Editions de l’Harmattan du Sénégal. A l’occasion de cet événement qui regroupe beaucoup d’acteurs du monde artistique poétique, slameurs et romanesques la rédaction d’Elite d’Afrique s’est intéressé à l’artiste.

Ressentis est le résultat de tout ce que aspire l’auteur, tracé par une rencontre avec lui-même avec l’autre. c’est l’espoir d’un lendemain de jour meilleurs. Le recueil subdivisé en deux parties fait premièrement une éloge d’interrogation ponctuée par les hurlements venus de son prochain et la seconde partie s’invite dans une surréalisme et dessine de façon aléatoire ses fêlures, son Moi, à travers un symbole d’importance cardinale. Pour l’auteur « Ressentir c’est sentir, ressentir, exprimer, expurger, cracher, les vibrations de nos vies,de MA vie.

Amoureux des belles lettres dès son jeune âge, Moussa SOW, appelé affectueusement  Muwossa, va se plonger dans l’écriture. Une affection qui lui permettra d’écrire  des poèmes, des pièces de théâtre, de roman et plusieurs cordes à son arc.

 L’écriture étant la principale de ces cordes, Moussa SOW écrit sans cesse et étant infatigable il n’existe pas un jour dans sa vie sans écrire.

Très top il sera vacciné par le théâtre en 2004 à l’école. Une occasion qui plus tard va lui ouvrir la voie à des festivals nationaux et internationaux comme celui  au Festival International de Théâtre pour le Développement en 2010 à Ouagadougou; au Festival Mondial des Arts Nègres en 2010 à Dakar; au Festival Kàddu Yaraax Théâtre Forum en 2010 à Dakar; au Festival International de Théâtre et d’Arts Plastiques en 2010 à Lomé; à Casamance sur scène en 2011 à Ziguindor : au Festival National des Arts et des Cultures en 2015 à Kaolack.

C’est en 2010 que le Slam s’est révélé à lui, lors d’un festival de théâtre au Burkina Faso auquel il était convié.

Il écrit des poèmes, des textes plein de sensibilité et le Slam qui lui offre le moyen de les faire connaître, de les déclamer. Deux années plus tard, en 2012, Muwossa se lance dans une carrière de Slameur professionnel où il a su s’imposer et montrer son talent de poète/Slameur en apposant sa marque de façon indéniable.

La plaquette de son album

Il participe alors à plusieurs scènes ouvertes de Slam au Sénégal et en France dont celui de la ligue sénégalaise de Slam (en 2016, 2017 et 2018), au festival la nuit du Slam à Guedaway en 2016, 2017 et 2018 ; au Talent Show au Centre Culturel Blaise Senghor à Dakar en mai et juin 2016; au Festival des banlieues francophones fraternelles à Dakar en mars 2018 ; au festival international et itinérant « Psychologie Africaine » à Dakar en mai 2018 ; au festival des « joutes poétiques » de Granville en France, en Normandie (novembre 2018) au festival de Slam et poésie de Thiès en novembre 2018 ; au festival  « Les blues du fleuve  » à Podor en décembre 2018.

Il fait partie, en parallèle avec ses activités de Slameur, des auteurs de « La CAUSE » (titre du premier recueil de Slam/poésie écrit par des Slameur sénégalais et édité par une maison française (Materia Scritta), en mars 2017 et membre d’Afropoésie  (site destiné à la collecte et à la diffusion de poèmes du monde « Afro » depuis octobre 2017: des poèmes qui ont pour sujet cette zone culturelle très large et diverse.

Le 1er mars 2017, Moussa SOW signe un contrat de partenariat avec M. Jean-Pierre Puyal, Révélateur Culturel / Agent Artistique et Administrateur de la Malle d’Emile, une micro-entreprise enregistrée au tribunal de commerce de Auch et dont l’objectif est de s’occuper d’artistes émergents.

C’est dans ce cadre que Moussa SOW continue à travailler et il enregistre à Dakar 5 titres de son recueil qui composera son premier album dont la sortie s’est faite mi-novembre 2018 en France. Un clip d’un des titres, « La Route », sorti fin novembre 2018, a été tourné en France.

 Son recueil « RESSENTIS », paru aux éditions de l’Harmattan Sénégal, est sorti  le 10 décembre 2018.

La plaquette de l’oeuvre

En parallèle il participe en novembre 2018 à une exposition organisée par la CAVEA (Club d’Animation Valencien et d’Expression Artistique) à Valence-sur-Baïse en France.

En décembre 2018, il intègre l’association la CAVEA et entre dans la commission chargée de la préparation du premier festival de Slam dans le Gers  à Valence-sur-Baïse les 21 et 22 septembre 2019. Il y sera chargé de la sélection des Slameur participants.

Moussa SOW  a donné une première de son spectacle « Ressentis » à Cordemais en France début novembre 2018. Ce spectacle est en évolution et il doit s’étoffer de plusieurs autres textes début d’année 2019 pour une présentation dans une version plus élaborée au printemps 2019.

Moussa SOW ne délaisse pas le théâtre pour autant et il est en train d’écrire une pièce; ce travail d’écriture arrive bientôt à son terme. Il envisage alors de monter cette pièce courant 2019. Et bientôt un roman car comme nous le confirme « c’est en phase d’écriture ».

Sur une scène de théâtre

Muwossa humaniste qu’il est, développe des thèmes qui font voyagé l’humain à la découverte d’un monde positif en invitant l’Homme à croire à lui-même « J’essaie d’aider positivement mon prochain en lui disant que tout est possible, il suffit seulement d’y croire. Je ne m’attarde pas trop sur les défauts des gens car pour moi une personne qui tend vers la perfection ne doit pas juger voire cracher sur l’imperfection d’une autre personne »

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...