La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les patrons de presse à l’école des locales à Kpalimé

544

37 ans après l’organisation des élections municipales, le Togo s’apprête à vivre le 30 juin prochain les premières élections locales sous l’ère de la démocratie.

Si depuis des années la presse a eu à bénéficier des formations à l’occasion des élections législatives et présidentielles, c’est la première fois que les professionnels des médias vont faire l’expérience d’une élection locale dans le pays.

Les médias et les journalistes jouent un rôle primordial dans les processus électoraux en assurant la circulation des informations ainsi que des opinions et leur confrontation. Il est alors important que les professionnels des médias s’approprient les contours du processus de décentralisation et les élections locales qui sont une nouveauté pour la plupart des Togolais.

Pour permettre aux patrons d’organe de presse de mieux accompagner le processus électoral en cours, le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP), l’organisation regroupant les patrons de presse du pays dans toute sa diversité s’est fait le devoir, conformément aux objectifs qu’il s’est assignés, de former les responsables d’organe de presse sur : « Les enjeux du processus de décentralisation et les élections locales du 30 juin 2019 ».

C’était au cours d’un atelier ce vendredi 24 mai à Kpalimé (120 km au Nord- Ouest de Lomé). Une quarantaine de participants étaient au rendez-vous.

Trois communications ont meublé les échanges à savoir “la décentralisation au Togo et les enjeux des élections locales” présentée par M.Ouro-Bossi TCHACONDOH, président du Centre d’observation et de promotion de l’État de droit (COPED) et spécialiste de la décentralisation, “le mécanisme de désignation des élus locaux : que dit le code électoral” par M.Kuakuvi KODJO, juriste et spécialiste du droit constitutionnel et les conseils sur la couverture médiatique en période des élections municipales et les mesures prises par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication dans ce cadre par M.SABI Kasséré de ladite institution.

La table d’honneur

Nous avons compris que depuis 32 ans, aucun d’entre nous n’a pu vivre ce que c’est qu’une élection locale jusqu’à se targuer de l’avoir couverte. Et par rapport à cela, il urge avant d’aller expliquer aux populations que nous-mêmes, nous nous approprions ce concept en allant à l’école de la décentralisation et en cherchant à connaître tout ce qu’elle a comme contour pour pouvoir le restituer aux populations qui en parlent mais ne savent pas de quoi il s’agit réellement” a expliqué Tchagnao Arimiyao, président du CONAPP.

commentaires
Loading...