La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Vote nigérien sous haute surveillance à Lomé

492

La diaspora nigérienne fortement représentée au Togo avec 10.000 électeurs enregistrés sur le fichier électoral à Lomé a failli ne pas voter le dimanche 20 mars 2016. Les partisans du boycott du 2ème tour pour protester contre la détention du candidat Hama Amadou ont fait irruption dans l’Ambassade du Niger à Lomé.

Ils ont défoncé les portes des locaux de la représentation diplomatique et saccagé les kits électoraux. Il a fallu l’intervention musclée des forces de l’ordre et de sécurité togolaises pour réinstaurer le calme. Après de longues minutes de course-poursuite dans la banlieue de Wuiti, la Police a interpellé 25 manifestants.

C’est sous haute surveillance des forces de sécurité togolaises que les nigériens résidents au Togo ont finalement glissé leur bulletin dans l’urne voter le Président sortant, Mahamadou Issoufou seul candidat, face à son adversaire politique, Hama Amadou, évacué en France pour des raisons de santé au cours de sa détention.

L’ambassadrice du Niger au Togo, Mme Sidibe  Fadjimata, s’est indignée de ce débrayage et a invité ses compatriotes au respect des valeurs démocratiques.

«  On peut contester, on peut boycotter l’élection, mais on ne peut pas s’y opposer, c’est contre la démocratie », a-t-elle lancé.

Cet incident n’a pas eu de conséquences majeures sur le déroulement du vote à Lomé, selon la diplomate Nigérienne.

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...