La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Journée mondiale de lutte contre les Hépatites virales: le cabinet NFS-Togo sensibilise et fait des dépistages gratuits

0 173

La journée mondiale de lutte contre les Hépatites virales a été célébrée ce 28 juillet 2022 dans le monde. Au Togo, cette journée a été marquée par une conférence de presse animée par le cabinet Nouvelle Formule Sanitaire (NFS-Togo) sur le thème « Mettre le traitement de l’hépatite à votre portée ».

Une occasion qui a permis au docteur, Kponou Mathieu Tobossi, consultant en Diétothérapie et Directeur du Cabinet NFS-Togo de donner la situation de l’hépatite dans la sous-région africaine et surtout dans notre pays. Selon lui en ce qui concerne le Togo, la situation depuis 2016 est de 14 % contre 8 % pour l’Afrique de l’Ouest. C’est beaucoup et presque le double et on a même des poches de 25 à 35 % lorsqu’on évolue vers le Septentrion. Donc il va falloir qu’on fasse tout et tout pour l’arrêter sinon si rien n’est fait d’ici 10 ans, je pense que presque la moitié de la population se retrouve exposé à la contamination aux hépatites virales.

Pour ce faire, le docteur conseille de pratiquer la prévention, le meilleur traitement et le meilleur moyen pour éviter la contamination des hépatites. Ainsi, il a invité les populations à faire le dépistage et la vaccination (trois doses) qui permet d’avoir la quantité d’anticorps nécessaire pour pouvoir mieux se protéger et éviter d’être contaminé par ces germes.

Cependant, le virus C d’hépatite n’a pas de vaccin et donc les populations sont exposées du premier janvier au 31 décembre par rapport aux virus C. Il conseille dans ce cas de ne pas être au contact du sang d’un sujet infecté.

Il y a plusieurs types d’hépatites dont l’hépatite alimentaire qui est liée à la mauvaise alimentation, l’hépatite médicamenteuse, liée à la consommation de certaines médicaments toxiques pour le foie tant chez les tradi-praticiens que chez le pharmacien public, l’hépatite alcoolique qui fait beaucoup de victime et de dégâts au Togo parce que le togolais prend beaucoup d’alcool surtout de l’alcool frelaté, l’hépatite auto immune qui est une hépatite avec laquelle on naît et il n’y a pas un facteur extérieur qui le provoque et l’hépatite microbienne parmi lesquels on a les hépatites virales notamment les virus B et C. Ils sont ceux qui sévissent chez ici au Togo.

 

Au Togo, le virus B est à 14% sur le plan national et 16 % à l’international, selon les dernières statistiques révélées par le ministère de la santé et l’OMS. Pour venir à bout de ce mal, le docteur donne, sur le plan alimentaire, certaines consignes qui aident les sujets à ne pas se voir compliqué leur hépatite.

« Il faut éviter de faire certaines combinaisons alimentaires. Vous avez par exemple les assaisonnements culinaires dont le cube, qui a beaucoup de composantes toxiques pour le foie, il faut faire attention avec l’usage du cube, il faut éviter l’alcool même si la boisson est dosée de 1 %, il faut faire attention par rapport à ça pour ne pas se retrouver avec les contaminations. Il faut réduire l’utilisation du manioc et de ses dérivés, dont le taux d’amidon est trop fort, le foie n’arrive pas à le gérer.

Lorsque vous avez un problème avec le foie, il faut faire attention avec les glucides. Si vous êtes en face de la protéine carnée, la viande, le poisson, du niébé, haricot. Il faut aussi les réduire. Lorsqu’on a un problème de foie, le taux élevé de protéine est potentiellement dangereux pour le foie. Et maintenant les lipides, il ne faut pas consommer de n’importe quel lipide. Du lipide végétal et parmi ces lipides végétaux, on en a à foison chez nous ici qui sont de qualité donc il faut vraiment tout faire pour qu’on ait des mesures alimentaires qui accompagnent les protocoles thérapeutiques qui sont prescrits par les médecins afin que les traitements réussissent le lieu » a conseillé Dr Kponou Mathieu Tobossi.

Dans son rôle de contrôle et de veille citoyenne de la consommation des citoyens, le président de la League Togolais des Consommateurs (LTC), Dr Emmanuel Sogadji a profité de l’occasion pour joindre approbation à l’initiative qu’il trouve louable et de lui dire que les consommateurs soutiennent tout ce qu’il a l’habitude de faire.

« Nous sommes interpellés et nous avons jugé utile aujourd’hui dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre les hépatites d’être à ses côtés, d’abord pour l’encourager et lui dire que les consommateurs dans leur ensemble et la Ligue des consommateurs du Togo leur encouragent à continuer à faire la sensibilisation. Les maladies surtout les maladies virales sont des sujets problématiques d’intérêt public et donc tout ce qui concerne ce sujet qui est d’intérêt public, il faille que la Ligue des consommateurs du Togo s’accommode avec les initiatives de ce genre qui ose d’abord à sensibiliser les citoyens à les encourager aux dépistages et à les inviter éventuellement a des traitements. Les consommateurs dans leur ensemble doivent avoir la santé » a lancé Dr Emmanuel Sogadji.

Pour aider les populations face à cette montée de contamination de l’hépatite dans nos villes, le Cabinet NFS-Togo avec ses partenaires lance une campagne de dépistage et de vaccination pour marquer l’événement de 2022.

« C’est une campagne de dépistage gratuit de l’hépatite virale B. Le coût normal est de 5 500 f dans le centre de référence national. Nous, on s’est donné le plaisir d’accompagner la population pour le faire à zéro Franc sur la période du 15 juillet au 31 août, soit 6 semaines entre lesquelles nous allons accorder ce dépistage gratuit. La vaccination est faite lorsque le test est négatif. Cette vaccination part de la première dose qui devrait être à 6500, les partenaires ont permis de l’offrir 3 500 f et maintenant le dépistage de l’hépatite C qui devrait être aussi à 6 500 f, les partenaires ont permis de l’offrir à 1 500f ce qui fait qu’avec 5 000 f au lieux de 17 500 f vous pouvez faire le dépistage B, C, plus la vaccination à cette période du 15 juillet au 31 août » a-t-il fait savoir.

TOGOCOM VERTI
commentaires
Loading...