La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Crise à la coopec solidarité : le synbank en route pour une grève générale de toutes les Banques

90

Les membres du bureau exécutif national de la commission de contrôle, les présidents des commissions spécialisées, les délégués syndicaux ainsi que les délégués du personnel de toutes les banques, les établissements financiers, les systèmes financiers décentralisés et les compagnies d’assurances du Togo, membres du synbank étaient en assemblée générale ce jeudi pour plancher sur le problème de la coopec solidarité et par là trouver une solution à la crise qui secoue la société.

Pour la synbank, cette réunion est primordiale car pour la secrétaire générale, Madame Patassé Joséphine, « depuis près de deux semaines nos camarades sont rentrés en grève c’est normal que nous appelions une AG pour leur faire le compte rendu de tout ce qui s’est passé et ce qui se passe présentement »

Une analyse de la situation de la coopec solidarité a été présenté au membres présents et par la même occasion faire le tour d’horizon des revendications du personnel des autres institutions.

Aux vues et aux sues des problèmes et revendications déposés sur la table de synbank, les employés et personnels de toutes les banques sont en route pour une grève générale « Nous sommes en route pour la grève générale pour toutes les banques et les établissements financiers puis que nous ne pouvons pas se taire pour que nos camarades, tout ce qu’ils ont pris toutes les années pour construire s’écroule en une seule journée à cause d’un PCA qui viole les textes d’un pays, qui ne respecte pas les décisions de la justice. Si on laisse ça il va penser qu’il peut faire ce qu’il veut et un matin il peut licencier tout le personnel. Donc c’est pour arrêter l’hémorragie, le synbank risque de faire des mouvements les jours prochains » a lancé la secrétaire générale.

Une situation qui gangrène le bon fonctionnement des institutions et qui amène les employés à aller en grève.

Les personnels du coopec solidarité de retour de la grève, qui selon leur représentant « les camarades ont répondu massivement à cette grève à plus de 99% » mais « c’est avec le cœur serré que nous avions constaté l’échec des négociations. Car ceux-ci ont été remplacé par des personnels venus d’ailleurs.

« On a repris effectivement mais on a constaté qu’en étant en grève d’autres personnel étrangers ont été déployés à notre place pour servir les clients, les membres de la copec solidarité. Nous faisons les démarches pour voir dans quelle mesure on peut essayer d’empêcher ces genres de situations à l’avenir. C’est une grève reconductible que nous avons déposée. Nous avons effectivement repris le travail aujourd’hui et il y a quelques difficultés que nous avons rencontré sur place mais on a essayé de régler en interne. Ce qu’il faut noter c’est que on est venu aujourd’hui au niveau du syndicat pour demander leur appui dans la démarche, dans la continuité et nous lançons un appel aux autorités de la copec solidarité, au conseil d’administration, aux autorités de la Fusec Togo que pour un règlement en interne de cette crise on souhaiterait qu’il nous appelle sur une table qu’on pose tous les sujets et qu’on trouve un terrain d’attente » a souhaité le délégué du personnel de la copec solidarité, Ketika Elom Kouami.

Les membres du Synbank
Les membres du Synbank

Ainsi les conclusions prises à l’AG de synbank permettront aux personnels grévistes de pouvoir tracer les conduites à tenir afin de trouver une solution à leur problème. Les délégués pensent et exhortent les autorités à une résolution à l’amiable de cette crise.

 Au niveau du synbank, l’AG a décidé de donner deux semaines aux autorités de trancher le problème. Mais au cas contraire le synbank serait en mesure dans les jours à venir de lancer un préavis de grève pour toutes les banques du Togo.

commentaires
Loading...