La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Mode de désignation partisane ?

544

Le collectif des associations de lutte contre l’Impunité au Togo (CACIT) redoute que le nouveau bureau de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) reflète les idéaux du pouvoir en place, en voyant la façon dont les membres de ce bureau sont élus et nommés.
Au lendemain de l’élection des cinq (5) membres de nouveau bureau de la HAAC par l’Assemblée nationale, le président d’administration de l’association de défense des droits de l’homme (CACIT), Spéro Mawuli  est monté au créneau pour s’opposer au mode d’élection des membres des institutions de la République.
La raison avancée par pour justifier cette opposition est cette disposition de la loi organique de la HAAC qui veut que l’Assemblée national élue cinq (5) membres et que les quatre (4) restants soient nommés par la Président de la République.
« Aujourd’hui, avec la configuration de l’Assemblée nationale où le parti au pouvoir est majoritaire et dont le chef de l’Etat est le président, si celui-ci nomme quatre personnes et que l’Assemblée avec sa grande majorité de députés nomme également  cinq personnes, cela voudra dire que ceux qui sont choisis sont tous d’obédience UNIR », a analysé Spéro Mawuli.
Pour M. Mawuli, cette façon d’élire ou de nommer les membres de cette institution étatique n’est pas forcément une bonne chose, en ce sens que ces membres pourraient se sentir redevable envers  le système en place et que les idées du parti au pouvoir prévalent au sein de l’instance de régulation des médias.
« Il y a des corporations professionnelles, notamment de médecins, d’avocats, de journalistes qui peuvent se réunir et élire des gens. Ce qui fait que les membres des institutions viendront plus des organisations qui n’ont pas d’affiliation aux partis politiques », a-t-il proposé.
Il faut rappeler que lundi le 2 mai dernier, l’Assemblée nationale togolaise a élu cinq (5) membres que les textes en vigueur lui confèrent. Les quatre (5) autres seront nommés par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

commentaires
Loading...