La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Des africains “compétents” recherchés pour travailler dans les écoles sexuels du Japon

2 396

La population japonaise, qui vieillit rapidement et dont le taux de natalité est en baisse, est un problème depuis des décennies. Le gouvernement a tenté à plusieurs reprises d’atténuer le problème, mais jusqu’à présent, aucun n’a eu beaucoup de succès.

Cependant, une stratégie à venir pourrait finalement s’avérer fructueuse. Il provient du Bureau de la famille accélérée (AFB) du gouvernement japonais, qui a récemment annoncé qu’à compter de cette année, il commencerait à délivrer des «visas de travail» aux africains souhaitant travailler dans ses écoles de sexe. Selon les plans de l’AFB, des visas de travail pour les africain dans les écoles de sexe seront offerts de la même manière que les visas de touriste, de travail et de famille. Toutefois, le traitement des visas sera accéléré (généralement disponible après un jour ouvrable) et les demandeurs se verront rembourser tous les frais de voyage encourus.

L’Afrique a le taux de natalité le plus élevé au monde avec une augmentation massive de la population de chaque pays chaque année. Le Japon cherche donc de recruter des Africains compétent en matière de sexualité pour enseigner aux jeune fille japonaises les avantages et les bienfaits d’une vie sexuelle et d’une reproduction constantes.

Dans une centaine d’écoles de sexe disponible dans le pays, le Japon cherche à recruter 700 africains qualifiés qui se chargeront de faire l’amour avec des filles japonaises, ce qui les incitera à avoir une vie sexuelle active à l’avenir, et avoir des enfants. Le gouvernement pense que si les Africains sont recrutés dans ces écoles sexuelles, leur amour pour le sexe pourrait être transmis aux filles japonaises, induisant ainsi la reproduction.

Selon des experts, la baisse du taux de natalité au Japon est due au fait que les femmes japonaises sont de moins en moins intéressées par le sexe et préfèrent travailler que d’avoir des rapports sexuels. C’est la raison pour laquelle le gouvernement Nippon a créé beaucoup d’écoles de sexe au cours de la dernière décennie. En plus de faire l’amour aux centaines de filles japonaises en semaine, un logement gratuit, des repas gratuits et un salaire mensuel de plus de 20 000 euros vous seront remis.

Le candidat doit être en bonne santé et ne pas avoir d’infections sexuellement transmissibles. Pour plus d’informations, contactez nous sur notre Page Facebook

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...