La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Angèle Diabang primé au Fespaco

113

Angèle Diabang est une fille dont la passion est née à Dakar, sa terre natale, formée au Média Centre de Dakar, à la FEMIS à Paris, à la Filmakademie en Allemagne et au programme de formation de production Eurodoc.

Elle débute comme monteuse avant de réaliser, en 2005, son premier court-métrage documentaire “Mon Beau sourire”, montré dans plus d’une cinquantaine de festivals.

Elle crée sa société de production Karoninka en 2006 et réalise les documentaires “Sénégalaises et Islam” en 2007, “Yandé Codou, la griotte de Senghor” en 2008 et “Congo, un médecin pour sauver les femmes” en 2014. Angèle développe actuellement son premier long métrage fiction, une adaptation du roman “Une si longue lettre” de Mariama Ba.

Angèle est également un des trois associés de la société de production française Les films du paquebot. En plus de ses films, Elle a produit une douzaine de films documentaires et fictions diffusés à travers le monde. Ces films ont aussi été présentés et primés dans de grands festivals internationaux.

Depuis mars 2014, Angèle est la Présidente du conseil d’Administration de la société de gestion collective des droits d’auteurs et droits voisins du Sénégal.

Au Fespaco 2019 avec le prix Cedeao de la meilleure réalisatrice, Angèle Diabang remporte toute première récompense pour son court métrage fiction «Un air de kora», lors de la cérémonie de remise des prix spéciaux.

«Je suis très contente et ravie pour le Sénégal qu’on ait ce premier prix au Fespaco. Et que ce prix distingue une réalisatrice. Je suis d’autant plus contente que c’est ma deuxième fiction», a-t-elle réagi. Poursuivant son propos, la réalisatrice note que ce prix est un signe d’encouragement pour elle et pour toutes les réalisatrices et les personnes qui veulent percer dans la vie et qui ont du mal. «J’avais commencé à travailler sur ce projet (Ndlr : Un air de kora) pour faire de la fiction. J’ai eu plein de difficultés. Aujourd’hui, je suis contente parce que ce prix m’encourage vers mon projet Une si longue lettre. Ce prix encourage toutes les réalisatrices, les personnes qui veulent se lancer dans quelque chose qu’elles pensent ne pas pouvoir faire et réunir toutes les possibilités pour le faire.»

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...