La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Pourquoi l’imposition de la cendre sur le front en ce jour ?

482

Le mercredi des cendres, un jour très capital dans la vie des chrétiens catholiques à travers le monde. Ce mercredi 6 mars est le jour qui débute le temps de carême cette année et comme à l’accoutumé avec l’imposition des cendres sur le front pour marquer le signe de la souffrance et de la mort dont personne ne peut échapper.

Bref, c’est une journée qui marque l’entrée dans le carême pour les chrétiens catholiques ; elle représente l’entrée du Christ dans sa passion pendant quarante jours et nuits. Ainsi, durant cette période les vendredis sont consacrés au chemin de croix qui symbolise les 14 étapes clés de la passion et de la mort du Christ. Le dimanche avant celui de pâques est celui des rameaux symbolisant le départ de Jésus pour Jérusalem; après ce dimanche débute la semaine sainte qui se solde par la pâque, symbole de la résurrection du Christ.

Ce jour est l’occasion d’une messe où le prêtre trace une croix avec de la cendre sur le front des fidèles en prononçant un verset de la genèse « C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière »(Gn 3,19).

La cendre dont on se sert pour tracer la croix est la cendre issue de la combustion des rameaux bénis l’année précédente. L’utilisation de ces cendres est une évocation symbolique de la mort, et le versé récité doit inciter le croyant à l’humilité et à la piété.

Le carême commence donc par un rappel solennel de la condition humaine et s’achève avec les Pâques par une célébration de la vie, celle de la résurrection du Christ. Ce qui traduit la pénitence.

Ainsi, dans son message le 26 février, le Pape François a exhorté les fidèles catholiques à plus d’humilité et de partage : « Ne laissons pas passer en vain ce temps favorable ! Demandons à Dieu de nous aider à mettre en œuvre un chemin de vraie conversion. Abandonnons l’égoïsme, le regard centré sur nous-mêmes et tournons-nous vers la Pâque de Jésus : faisons-nous proches de nos frères et sœurs en difficulté en partageant avec eux nos biens spirituels et matériels. Ainsi, en accueillant dans le concret de notre vie la victoire du Christ sur le péché et sur la mort, nous attirerons également sur la création sa force transformante ». a-t-il conclue.

commentaires
Loading...