La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Lancement du Plan Communal d’Adaptation au Changement Climatique dans la commune Golfe 7 : Le maire Koffi DJIKOUNOU appelle à agir pour le climat

La commune Golfe 7 a officiellement lancé ce mercredi 24 janvier 2024, le Plan Communal d’Adaptation au Changement Climatique (PCACC) lors d’un atelier rassemblant divers acteurs, dont le représentant du Ministre Délégué chargé du Développement des territoires, le Secrétaire Général de la préfecture du Golfe, M. DJAGBAVI Lébénin, le Maire Koffi DJIKOUNOU, le Conseiller technique du projet R4C, Docteur YAPI Atsè, le représentant de la GIZ, des Maires d’autres communes, des élus locaux, des autorités universitaires, des Chefs traditionnels et d’autres intervenants.

L’objectif de cet atelier, réunissant une centaine de participants de diverses régions, était de mobiliser les acteurs en faveur des activités du PCACC et de sensibiliser la population locale au lancement de son plan d’adaptation au changement climatique.

Au cours de l’événement, les intervenants ont présenté la méthodologie de l’étude et du plan d’adaptation, mettant en avant la nécessité de la participation active des populations dans les diagnostics participatifs avec les communautés.

Le réchauffement planétaire, alimenté par les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine, constitue un défi majeur, nécessitant une action mondiale coordonnée. M. Tsévi DZIDZONOU, représentant le  directeur exécutif du cabinet PADIE chargé de réaliser l’étude de l’élaboration du document du PCACC a détaillé les différentes étapes du processus d’élaboration dudit PCACC par l’importance de la recherche documentaire, la consultation des parties prenantes et la validation du rapport de l’étude.

Selon le Dr. Jérémy Fontondji de l’Université de Lomé spécialiste de questions climatiques à PADIE, l’étude à conduire vise à élaborer un plan d’adaptation communale basé sur l’approche Eba, approche basée sur les écosystèmes. Le diagnostic initial portera sur la vulnérabilité de la commune, en identifiant les secteurs et groupes exposés au changement climatique. Des mesures d’adaptation seront ensuite définies pour faire face aux défis, tels que les inondations fréquentes constatées dans la commune Golfe 7.

Le processus d’élaboration du projet s’étendra sur cinq mois, avec une conclusion prévue en mai. La mise en œuvre dépendra ensuite de la commune, qui devra intégrer le PCACC dans son Plan de Développement Communal (PDC) et mobiliser des fonds pour son exécution. « Le PCACC revêt une importance cruciale pour Golfe 7, permettant l’élaboration de son Plan de Développement Communal (PDC) dans le cadre d’une approche globale visant à renforcer la résilience face aux effets néfastes du changement climatique » a souligné le   le Maire Koffi Aimé DJIKOUNOU dans son intervention.

Il a aussi dit l’importance de l’action immédiate pour atténuer les impacts du changement climatique sur les communautés locales et notamment dans sa commune. Il a exprimé sa reconnaissance envers le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF) pour avoir choisi la commune Golfe 7 comme l’un des huit sites pilotes de l’étude de vulnérabilité au changement climatique.

Ce processus d’élaboration du PCACC basée sur l’approche Eba, s’inscrit dans les activités du projet « Renforcement de la résilience au changement climatique des communautés côtières du Togo (R4C-Togo) » piloté par le ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières via l’Office de Développement et d’Exploitation des Forêts (ODEF). Financé par le Fonds de l’Environnement Mondial (FEM) avec le soutien technique de la FAO, il concerne huit communes, dont Golfe 7, d’Agoè Nyivé 4, de l’Avé 1, de Zio 4, de Lacs 3, de Vo 3, de Yoto 1 et de Bas-Mono 1 et sera réalisé par trois cabinets pour élaborer les plans communaux d’adaptation au changement climatique (PCACC) intégrant l’approche « EbA ».

commentaires
Loading...