La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Edem Kokou Tengue ministre de l’Économie maritime, de la pêche et de la protection côtière

120

Edem Kokou Tengue est le nouveau ministre de l’Économie maritime, de la pêche et de la protection côtière au Togo. Edem Tengue, jusque-là Directeur Général de la filiale togolaise de l’amateur danois Maersk entre dans un nouveau gouvernement au cahier des charges axé sur le PND. 

Son rôle sera primordial au sein de l’équipe que s’apprête à conduire Victoire Tomégah-Dogbé, nommée deux jours plus tôt Premier ministre, la première fois dans l’histoire qu’une femme occupe ce poste au Togo.

Le Diplômé de Sciences Po Paris, de l’université de Birmingham, du prestigieux Impérial College de Londres ou encore d’Harvard Business School est un connaisseur de l’écosystème maritime.  Formé de 2003 à 2005 à Copenhague par le groupe Maersk, il devient dans la foulée, assistant du directeur financier du Bureau régional du groupe qui couvre toute la Scandinavie (Danemark, la Norvège, la Suède, la Finlande et l’Islande) et les Etats baltes (l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie).

Edem Tengue est ensuite renvoyé au pays pour prendre les commandes de la direction financière des trois sociétés du groupe que sont Maersk Togo S.A., Damco Togo S.A. et Lomé Terminal service alors que la première compagnie maritime mondiale était dans le starting-block pour prendre les activités de manutention au Port de Lomé.

Ce membre associé de l’ordre des experts en comptabilité de Management CIMA faisait partie des 20 Young Leaders de la French African foundation en 2017. Un an plus tard, Choiseul le désignait parmi les jeunes leaders économiques de demain, un classement select ayant à son palmarès des personnalités telles que Emmanuel Macron.

Élu député dans la circonscription électorale du HAHO lors des élections législatives du 20 décembre 2018, il préféra les affaires à la politique, mais désormais n’y échappera pas.

Un an plus tard, il est porté à la présidence de l’Association professionnelle des compagnies de navigation et de consignation de navire au Togo (NAVI-TOGO).

A 40 ans, ce jeune premier aura pour mission principale de porter le plan national de développement dont l’ambition est de faire du pays un hub logistique de premier rang de la sous-région, en misant sur le Port autonomie de Lomé.

Ce produit fini de Maersk, est attendu sur plusieurs questions, dont la sûreté des eaux (lutte contre la piraterie maritime dans les eaux), la formation professionnelle locale, la consolidation de la position régionale et la contribution réelle de la plateforme portuaire au budget national. Autant de défis, ajoutés à l’éternelle problématique du cabotage dans le Golfe de Guinée.

source: Togofirst

commentaires
Loading...