La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

COVID-19 : accusé d’être l’auteur de l’épidémie, la Chine joue la carte de la solidarité internationale

607

Depuis la propagation de l’épidémie à Coronavirus dans le monde, plusieurs États et organisations voient la Chine d’un mauvais œil. L’empire du milieu est accusé d’avoir laissé échappé le virus qui est à ce jour une menace mondiale avec plusieurs milliers de morts et un déséquilibre économique à son actif.

C’est le cas d’un avocat égyptien qui avait porté plainte contre le président chinois Xi Jinping. Ce dernier appelant son pays à payer 10 000 milliards de dollars de dommages et intérêts à l’Egypte suite aux conséquences du COVID-19.

Aux USA, en dehors des accusations portées par Donald Trump au géant de l’est, l’État du Missouri avait lui aussi porté plainte, accusant les autorités chinoises d’être responsables de la pandémie.

Le Nigeria vient aussi s’ajouter au lot. Il s’agit du collectif d’avocats nigérians conduit par le professeur Epiphany Azinge (SAN) du cabinet Azinge & Azinge. Dans la plainte déposée contre la Chine devant la Haute cour fédérale de Justice au Nigeria, le collectif réclame 200 milliards de dollars de dommages pour “pertes en vie humaine, désastre social, désorientation et perturbation de la vie des millions de nigérians suite à l’apparition du virus du Covid-19 dans la ville chinoise de Wuhan”.

Une accusation exacerbée par les mauvais traitements dont sont victimes les Africains, notamment les Nigérians dans le pays.
Les avocats pressent également le gouvernement fédéral à prendre le relais pour porter l’affaire devant la Cour Internationale de Justice de la Haye.

Face à cette marée d’accusations, le gouvernement chinois a appelé à la solidarité internationale, et non à «recourir à des accusations mutuelles ou à exiger des représailles et des responsabilités» à propos de l’épidémie de coronavirus.

“Le virus est un ennemi commun à toute l’humanité et peut frapper n’importe quand, n’importe où. Comme d’autres pays, la Chine est également une victime, pas un auteur, encore moins un complice de COVID-19”, a déclaré la représentation diplomatique chinoise au Nigeria suite à la notification de la plainte par lesdits avocats.

commentaires
Loading...