La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Mettre les médias au centre de la lutte contre le VIH

730

Du 30 au 31 octobre 2017, un forum régional se tient dans la capitale du Sénégal  (Dakar ). Ce forum réunit les professionnels des médias, des experts, des représentants de gouvernements et d’organisation internationales (ONUSIDA ).

Placé sous le thème “plan de rattrapage du traitement pour l’Afrique de l’ouest et   du centre ainsi que l’initiative de 2 millions des travailleurs de santé communautaires(2mCHW)” le forum de Dakar organisé par la bureau régional de l’ONUSIDA Afrique de l’ouest et du centre à pour l’objectif de renforcer la collaboration entre ces différentes institutions et les médias afin qu’ils puissent vraiment jouer leur rôle en faveur de la santé et le développement.

Ce forum a été annoncé en faveur d’un point de presse ce vendredi à Lomé par Dr Christian Mouala, le directeur pays ONUSIDA Togo.《Le message en fait c’est pour annoncer le forum des médias qui aura lieu à Dakar à partir de ce week – end sur les  médias pour leur implication dans le plan de rattrapage de l’Afrique de l’ouest et du centre dans la riposte contre le VIH.En fait ce plan de rattrapage c’est que vous savez quand on prend les objectifs 90 – 90 – 90 on voit que l’Afrique australe est très en avance par rapport à l’Afrique de l’ouest et du centre. C’est ainsi que l’ONUSIDA et les partenaires ont décidé de mettre en place ce plan de rattrapage qui a été endossé par les chefs de l’Etat de l’union africaine et ce plan a été lancé. En ce qui concerne les acteurs de mise en oeuvre lors de ce forum, on pense que c’est très important d’impliquer les institutions notamment la presse et les médias comme acteurs de santé publique et de développement pour accompagner la mise en œuvre de ce plan. Et c’est dans ce cadre là que cette réunion de Dakar aura comme l’objectif de mettre en ensemble tous les institutions et les médias afin de discuter de comment ils pourront s’impliquer davantage mais aussi de renforcer leur capacité en ce qui concerne cette problématique de riposte contre le VIH dans notre sous -région》a souligné le Dr Mouala Christian.

Aujourd’hui, les pays de l’Afrique de l’ouest et du centre (AOC) connaissent un retard par rapport aux pays de l’Afrique de l’Est et Australe (AEA), en ce qui concerne la couverture de traitement de  ARV. Cela est dû à certains facteurs. 《Il y a plusieurs facteurs, mais on peut dire, quand on voit l’Afrique Australe et l’Afrique de l’ouest et du centre c’est que dans l’Afrique Australe ils ont un lourd poids de l’épidémie avec des prévalences à deux chiffres autour de 15 parfois et même certains pays jusqu’à 18% de prévalences alors qu’en Afrique de l’ouest, l’épidémie bien sûr est généralisée mais ce sont de petits chiffres on est autour de 2 maximum  (4 voir 5% ) parfois dans certaines pays moins de 1% seulement. Seulement en Afrique Australe ils ont une forte prévalence mais ils des points d’avantage notamment en terme de production locale la plus parts des médicaments anti-retro-viraux qu’ils utilisent même si c’est des formes générique sont produits dans leur région. Ils ont l’accès aux  médicaments de la production locale qui améliore la couverture et l’accès au traitement anti-retro-viraux et le traitement des maladies opportuniste. Alors que quand on compare avec les pays de l’Afrique de l’ouest et du centre 80% des médicaments utilisés dans notre zone est dans notre zone de l’Afrique de l’ouest et du centre sont importés.》a-t-il precisé.

Après le forum les organisateurs souhaite avoir des résultats satisfaisants. Et surtout voir l’effet de l’implication des médias pour qu’on puisse atteindre les objectifs 90- 90- 90 qui est en fait une stratégie accélérée de l’ONUSIDA qui voudrait d’ici 2030, que tous les pays où l’épidémie est plus forte notamment en Afrique subsaharienne. Que 90% des personnes infectées par le VIH, connaisent leur statut sérologique. En suite ces 90% de personnes qui connaissent leur statut sérelogique reçoivent des traitements ARV efficace et enfin que ces 90% des personnes sous  le traitement ARV voient une diminution de la charge virale.

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...