La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

L’ANAT a clôturé son projet droits et bien-être des personnes atteintes d’albinisme avec une note de satisfaction

Le Projet : “Droits et Bien-être des personnes atteintes d’albinisme”, initié et piloté par l’Association Nationale des Personnes Atteintes d’Albinisme (ANAT) a pris fin ce mardi 4 avril 2023 à Lomé. Les résultats de ce projet ont été présenté aux partenaires après cinq mois de mise en œuvre dudit projet.

Au cours d’un atelier organisé à Lomé, les responsables de l’ANAT ont relevé que les résultats obtenus au terme de ce projet, ont été très satisfaisants.
Le projet soutenu techniquement et financièrement par CBM a permis à contribuer à l’amélioration de l’inclusion sociale et économique des enfants et jeunes atteints d’albinisme au Togo.

D’un coût global de 29 510 500 FCFA, le projet “Droits et bien-être des personnes atteintes d’albinisme” a fait fort sur le terrain et a reçu l’assentiment des responsables du partenaire technique et financier. Sa mise en œuvre a permis à améliorer les conditions socio-éducatives, économiques et de santé des enfants atteints d’albinisme et de leurs familles dans la zone du Grand Lomé, et les préfectures de Zio, Lacs, Anié, Est Mono, Oti et Tône au dernier trimestre 2022.

Au cours de l’atelier, le président de l’association M. Souradji OURO-YONDOU a présenté les résultats qu’avaient enregistré ce projet. Selon lui, au cours de l’exécution de ce projet près de 500 personnes atteintes d’albinisme, handicapés et même des enseignants sont touchées par le projet dans plusieurs villes du Togo notamment à Lomé, à Tsévié, à Aného, à Anié et à Est Mono, 24 personnes atteintes d’albinisme sont consultées et dotées de verres correcteurs, 32 élèves et étudiants atteints d’albinisme sont soutenus en fournitures et frais de scolarité.

Aussi, 346 enseignants, Chefs d’établissements et Inspecteurs ont été sensibilisés dans 4 Directions Régionales de l’Enseignement du Grand Lomé, Maritime, Plateaux Est et Savanes. Aussi 35 jeunes vivant avec l’albinisme ont été formés et appuyés en artisanat et en gestion d’activités génératrices de revenus à Lomé, Aného, Tsévié, Sokodé, Mango et Dapaong.

Autres résultats de ce projet c’est le soutien fait à près de 40 parents d’enfants atteints d’albinisme. Ceux-ci ont bénéficié d’une formation et de financement en gestion d’activités génératrices de revenus à Lomé, Tsévié, Mango et Dapaong, 108 parents et leaders communautaires ont aussi été sensibilisés sur les droits et les besoins des personnes atteintes d’albinisme à Aného, Tsévié, Mango et Dapaong.

Lançant les travaux, M. AGBONON Kodjo Sivah, Directeur Général de l’action sociale, représentant son ministre de tutele a félicité l’ANAT pour son dynamisme qui a permis d’obtenir des résultats qui contribuent à améliorer les conditions de vie des personnes atteintes d’albinisme au Togo.

“J’invite l’ANAT à faire le suivi de ces réalisations afin qu’elles conduisent effectivement à l’atteinte de l’impact souhaité. Le Gouvernement, est proche de toutes les personnes handicapées afin d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD). Il continuera toujours à accorder une attention particulière aux personnes handicapées, conformément à l’axe 3 du Plan national de développement (PND) et par fidélité à l’axe 1 de la feuille de route gouvernementale, Togo 2020-2025, intitulé « renforcer l’inclusion et l’harmonie sociales et garantir la paix””, a-t-il laissé entendre.

Pour Mme Laure Tay, représentante résidente de CBM Togo, “Dans le cadre de ce projet qui vient d’être bouclé, plusieurs aspects et activités ont été pris en compte afin que la personne atteinte d’albinisme aille bien. La santé oculaire, l’éducation et les moyens de subsistance doivent être mis à leur disposition. Pour nous, ce n’est pas une action extraordinaire mais c’est toujours de notre mandat tout en mettant plus d’accent sur cette déficience”.

Elle a mentionné que le projet “Droits et Bien-être des personnes atteintes d’albinisme”, est une phase pilote dans le sillage des projets à venir entre l’ANAT et CBM.

Ainsi elle soutient que l’ANAT étant leur premier partenariat, le CBM va toujours le soutenir car ce projet a permis d’évaluer les capacités du partenaire et de savoir si on peut aller loin avec lui. « En conclusion, nous sommes encouragés à explorer d’autres opportunités de financement afin d’accompagner l’ANAT à renforcer l’impact de ce qu’elle a commencé et voir comment retoucher ceux qui n’ont pas été touchés “, a-t-elle déclaré.

Il faut préciser que les premiers responsables ont promis lancer dans les jours à venir des activités de suivi afin de pouvoir protéger les acquis et engagé d’autres acteurs dans la lutte contre les discriminations faites aux personnes atteintes d’albinisme.

commentaires
Loading...