La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les togolais préfèrent l’Afrique à l’Europe. Pourquoi?

390

Seuls 8% de Togolais choisiraient l’Europe comme destination, dans le cas où ils devraient émigrer. C’est l’une des informations qui ressort du dernier sondage d’Afrobaromètre sur l’émigration en Afrique.

En effet, l’enquête, menée à novembre 2017 au Togo, révèle que plus de 4 Togolais sur 10 préfèrent se tourner vers un autre pays de la sous-région ouest Africaine (43%), ou encore vers une autre région du continent (12%).

Si ces chiffres peuvent frapper au prime abord, notamment au regard de la question migratoire en Méditerranée, ils sont en cohérence avec un tendance globale sur le continent, comme le révèle le rapport.

Au niveau continental, la quête d’opportunités de travail, surtout chez les jeunes et les diplômés, et la fuite de la pauvreté est la première motivation de ceux qui songent à quitter leur patrie. Ainsi, dans le cas du Togo, 35% des sondés évoquaient la quête d’un travail comme raison au voyage. En comparaison, les paramètres « Démocratie et Libertés » ou « Paix et sécurité » ne semblent motiver que 4% d’entre eux.

En rappel, cette année le pays a lancé son Plan national de développement, ambitionnant notamment la création de 500 000 emplois à l’horizon 2022.

Seuls 8% de Togolais choisiraient l’Europe comme destination, dans le cas où ils devraient émigrer. C’est l’une des informations qui ressort du dernier sondage d’Afrobaromètre sur l’émigration en Afrique.

En effet, l’enquête, menée à novembre 2017 au Togo, révèle que plus de 4 Togolais sur 10 préfèrent se tourner vers un autre pays de la sous-région ouest Africaine (43%), ou encore vers une autre région du continent (12%).

Si ces chiffres peuvent frapper au prime abord, notamment au regard de la question migratoire en Méditerranée, ils sont en cohérence avec un tendance globale sur le continent, comme le révèle le rapport.

Au niveau continental, la quête d’opportunités de travail, surtout chez les jeunes et les diplômés, et la fuite de la pauvreté est la première motivation de ceux qui songent à quitter leur patrie. Ainsi, dans le cas du Togo, 35% des sondés évoquaient la quête d’un travail comme raison au voyage. En comparaison, les paramètres « Démocratie et Libertés » ou « Paix et sécurité » ne semblent motiver que 4% d’entre eux.

En rappel, cette année le pays a lancé son Plan national de développement, ambitionnant notamment la création de 500 000 emplois à l’horizon 2022.

commentaires
Loading...