La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Education : un surveillant violeur sous les verrous

178

Le système éducatif togolais est confronté à des aléas qui font froid au dos. Mis à part les cas de suicide dénombrés dans plusieurs établissements d’enseignement, le viol y devient monnaie courante. Un nouveau cas de ce fléau s’est produit dans un collège d’enseignement général à Bafilo où un enseignant coutumier du viol a été appréhendé après avoir fait une dernière victime.

Le dernier acte du surveillant s’est déroulé ce mardi 16 novembre dernier à Bafilo, une ville du Togo qui se situe dans la région de Kara. Selon les informations véhiculées par la presse togolaise, cet éducateur aurait violé une élève de 14 ans. Il a accompli sa sale besogne dans sa demeure.

Selon les informations, le surveillant a demandé à l’adolescente en classe de 5e et à une de ses camarades de venir l’aider à faire des tâches ménagères chez lui ce mardi. Chez lui, le monsieur dont l’âge frôle la quarantaine, a tout fait pour éloigner la camarade de sa victime en l’envoyant exprès lui faire une emplette hors de la demeure.

Ensuite, le violeur était seul dans la maison avec sa victime. Il a réussi à tendre un guet-apens à cette dernière en lui demandant de mettre un téléphone en charge dans sa chambre. Derrière elle, la porte a été fermée et le surveillant a satisfait sa libido sans son accord. Après, la fillette a raconté sa mauvaise expérience à son ami.

 

L’oncle de la victime a déclaré à Atopani Infos : « une fois la fillette dans la chambre, il surgit et la prend de force pour abuser d’elle. La fillette a eu le courage de raconter la scène à sa camarade qui est revenue dans la maison bien après la scène ». La fillette violée très bouleversée par cette expérience, est actuellement pris en charge par l’association des Tantines de la région de la Kara. Quant au surveillant, il a reconnu les faits mais plaide pour un règlement à l’amiable. Il s’est proposé à prendre en charge les frais de traitement de la fillette.

Selon des informations communiqués au sein de la sphère médiatique togolaise, le surveillant serait un habitué du viol des jeunes élèves. Il aurait fait le même coup à 8 autres filles. Pourtant, c’est un mari ayant actuellement deux femmes et des enfants.

commentaires
Loading...