La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Université de Lomé : les conducteurs de taxi-motos bannis

244

Les conducteurs de taxi-motos ne peuvent plus accéder au campus de l’Université de Lomé depuis quelques jours. La décision a été prise par Prof. Dodzi Komla Kokoroko et elle intervient suite à un incident au cours duquel un agent du Cops de la police de l’UL (COPUL) a été grièvement blessé.

La décision a été communiquée ce mardi 22 février 2022. Les conducteurs de taxi-motos n’ont plus le droit d’accéder au campus de l’Université de Lomé. Ils font les frais d’une gaffe commise par un des leurs lors du contrôle systématique à l’entrée du campus de Lomé par la police universitaire.

Lors de ce contrôle de routine imposé depuis des mois, un agent de la COPUL a été grièvement blessé. « Le jeudi 17 février 2022, au cours de ce contrôle de routine, un conducteur de taxi-moto a grièvement blessé un agent du COPUL, lui causant une fracture à la jambe droite. En effet, alors que l’agent était positionné devant le conducteur de taxi-moto et s’apprêtait à contrôler les pièces de l’engin, ce dernier a redémarré brusquement sa moto, trainant dans cette échappée indélicate, l’agent sur une bonne distance », renseigne Prof. Dodzi Komla Kokoroko dans son communiqué.
D’après le président de l’Université, d’autres conducteurs de taxi-moto stationnés sous la clôture de l’entrée principale de l’UL ont envenimé la situation en prenant à partie les agents du COPUL appelés en renfort lors de l’incident, « au lieu d’agir en tout civisme ».

C’est donc une situation qui a poussé M. Kokoroko à prendre une telle mesure. Ils sont bannis en attendant que les autorités du temple du savoir définissent d’autres conditions sous lesquelles les taxi-motos pourront y avoir accès.

commentaires
Loading...