La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Université de Lomé : les taxi-motos peuvent de nouveau circuler

56

Le 22 février dernier dans un communiqué, le public apprenait l’interdiction provisoire d’accès des taxi-motos à l’Université de Lomé. Le président de ce temple de savoir, Dodzi Komla Kokoroko vient de revenir sur sa décision suite à une plaidoirie menée par le délégué général de l’établissement en faveur de certains étudiants.

Le délégué général de l’Université de Lomé a plaidé la cause de certains étudiants qui trouvaient insupportable cette mesure. Suite à la doléance du représentant des apprenants, le président de l’université a accepté d’autoriser de nouveau l’accès au campus universitaire aux taxi-motos.

Dans une note relayée sur la toile, le délégué général a salué cette décision et a également profité du canal pour remercier ses camarades étudiants ayant fait preuve de civisme et de collaboration au cours de la période d’interdiction provisoire des taxi-moto dans l’enceinte de l’établissement. Aussi, invite-t-il ses camarades à collaborer avec le Corps de la Police Universitaire de Lomé (COPUL) dont un agent a été blessé à cause de la non obtempération d’un conducteur de taxi-moto.

Le grave incident s’est produit le 17 février 2022 et c’est cela qui a conduit à l’interdiction provisoire des Zémidjans sur le campus de l’UL. En effet, un conducteur, selon le communiqué du président de l’UL, a occasionné une fracture à la jambe d’un agent du COPUL, en essayant de s’échapper à un contrôle de routine.

Dans son communiqué en date du 22 février dernier, M. Kokoroko a également relevé l’attitude incivique d’autres conducteurs de taxi-moto. Ces derniers ont choisi de prendre à partie pour le leur, ce qui a poussé les agents du COPUL à appeler du renfort.

commentaires
Loading...