La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les questions de migration débattues à la 3e édition du Forum harmattan à Lomé

30

La Clinique d’expertise juridique et sociale (CEJUS) avec la collaboration et le parrainage du ministère des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté et des relations avec les institutions de la République a organisé du 16 au 18 novembre 2021 la troisième édition du forum harmattan sur le thème “migrations, traites des êtres humains et développement durable”

Ce forum est initié afin de susciter une réflexion globale et multidisciplinaire autour de la problématique de l’immigration, d’aider les jeunes à une prise de conscience collective autour des enjeux liés aux migrations ainsi que ses corrélations avec d’autres notions connexes notamment la traite des êtres humains et le développement durable.

Des panels ont été animés par des intervenants venus de Côte-d’Ivoire, du Bénin, du Burkina, du Sénégal, de la France, de la Suisse, du Canada.

« Ces panels vont essayer d’interroger les liens entre développement durable et migrations. Des précisions terminologiques seront apportées. Nous essayerons également de voir la question des migrations forcées, notamment la question des changements climatiques qui, aujourd’hui, obligent de nombreuses personnes à quitter leur milieu habituel de vie. Nous irons aussi chercher des solutions pour stabiliser les jeunes dans leurs pays, interroger les politiques d’emplois, leur caractère approprié par rapport aux besoins des jeunes diplômés. Enfin, nous associons les médias à la danse pour essayer de voir comment ils peuvent aider, en tant que vecteur d’information, à lutter efficacement contre ce fléau », précise Dieudonné Kossi.

L’événement a rassemblé plusieurs jeunes, des étudiants, des acteurs de la vie associative en présentiel comme en ligne.
La migration est un phénomène mondial qui affecte la vie de la plupart des personnes et constitue un puissant moteur du développement durable, aussi bien pour les migrants eux-mêmes que pour les communautés des pays d’origine, de transit et de destination.

Cependant, si elle est mal gérée, elle peut avoir des retombées négatives sur le développement, exposer les migrants à des risques, mettre les communautés à rude épreuve et compromettre les gains du développement.

Aujourd’hui on estime à 281 millions le nombre de migrants internationaux dans le monde en 2020, soit 3,6 % de la population mondiale.

Le Forum a été lancé par le représentant de la ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation, en présence du représentant du Doyen de la Faculté de droit de l’Université de Lomé et du représentant du président de l’Université de Lomé.

Le Forum Harmattan, initié depuis 2018, est un espace de formation et d’échanges entre chercheurs, représentants d’institutions et étudiants de différents pays d’Afrique et d’ailleurs sur un sujet d’actualité, en vue de fournir des propositions de solutions aux différents problèmes qu’il pose. Cette troisième édition est organisée avec la collaboration et le parrainage du ministère en charge des Droits de l’Homme du Togo.

commentaires
Loading...