La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Voici les vraies raisons de la fermeture des Eglises

431

Le révérend Dominique Koffi Totcha secrétaire général du syndicat des pasteurs we are du Togo (SYNPAWAOTO) et une délegation dit syndicat ont saisi ce jeudi le ministre Payadowa Boukpessi de l’Administration territoriale d’un mémorandum.

la delegation a profité de l’occasion discuter avec le Directeur des cultes, le chef d’escadron Bédiani Belei, des maux qui minent la fonction pastorale au Togo,ils ont aussi passé au crible sur la fermeture récente par la police des cultes d’une dizaine d’églises charismatiques à Lomé et ses environs il y a quelques jours.

« Les églises qui sont fermées ne sont pas membres de notre syndicat. C’est pour voir les motifs sur lesquels la police des cultes s’est basée pour fermer provisoirement ces lieux de culte. Il nous a expliqué qu’ils ne se sont pas levés du jour au lendemain pour procéder à la fermeture de ces églises. Il y a d’abord eu des plaintes des riverains suivies de plusieurs tentatives pour raisonner mais les pasteurs des églises concernées n’ont pas obtempéré », a expliqué M. Totcha.

Selon lui, on reproche à ces églises de faire du bruit à des heures inimaginables de la journée, ce qui cause des désagréments aux riverains de ces églises-là.

L’autre raison qui justifie également la fermeture de ces églises charismatiques, c’est l’absence d’autorisation administrative. « Pour celles-là, il sera difficile de les rouvrir sans que les démarches administratives ne soient faites », a-t-il ajouté.

Le premier responsable de ce syndicat ne cache pas que dans leur corporation, il y a des ‘brebis galeuses’.

« Il y a des intrus parmi nous. Des faux se sont infiltrés et font du n’importe quoi.  Ils ne sont pas appelés mais ils se mettent dans l’habit pastoral pour escroquer. Celui qui a reçu un appel de Dieu ne peut pas escroquer », a-t-il relevé.

Le SYNPAWAOTO promet de continuer la sensibilisation des ‘hommes de Dieu’, surtout ceux qui font partie du syndicat. Pour la réussite de cette mission de sensibilisation, des points focaux du syndicat seront bientôt installés dans les villes et chefs-lieux des régions économiques.

Créé le 3 juin 2018, le SYNPAWAOTO se donne pour mission d’assainir le secteur ecclésiastique au Togo afin de redorer le blason des acteurs et préserver la société de la corruption morale et de tout autre mal venant des ‘hommes de Dieu’.

source: globalactu

commentaires
Loading...