La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La France sauve les belles plages mauriciennes de la marée noire

175

200 tonnes de diesel et 3 800 tonnes d’huile lourde, voilà à peu près la contenance du navire japonais, battant pavillon panaméen lorsqu’il s’est échoué le 25 juillet dernier sur un récif aux larges de l’île Maurice, un peu plus au sud Est près de la Pointe d’Esny.

Avec la coque brisée, et l’équipage évacué, le navire échoué a commencé depuis le 6 août à céder aux eaux une grande quantité d’hydrocarbures destinés à la base à le faire avancer. Il menace ainsi d’éteindre la beauté des plages de l’île qui d’ordinaire sont des lieux prisés par les touristes.

Pour appuyer la mobilisation des riverains qui se sont activés pour essayer de contenir la pollution des eaux, le premier ministre mauricien Pravind Kumar Jugnauth a fait appel à la France qui a répondu favorablement.
«Lorsque la biodiversité est en péril, il y a urgence d’agir. La France est là aux côtés du peuple mauricien. Vous pouvez compter sur notre soutien cher @PKJugnauth. Nous déployons dès à présent des équipes et du matériel depuis La Réunion.», a répondu Emanuel Macron dans un tweet le 08 août dernier.

Dans la soirée du même jour, le premier ministre a fait état sur Twitter de « progrès notables » dans les « opérations de sauvetage pour contenir la pollution marine » après que le chef de l’État français ait annoncé un avion militaire devant transporté à son bord du matériel POLMAR et du personnel adéquat pour apporter une expertise dans la résolution du problème.

Hier dimanche, les habitants de l’île, devant le bateau qui menaçait de complément se fendre en deux et de libérer le reste de toute sa contenance dans l’eau, ont fait de leur mieux pour nettoyer leur plage qui est devenue méconnaissable avec cette marée noire qui la recouvre.

«Une grave erreur de navigation» serait selon des sources maritimes, à l’origine de ce qui risque d’être une véritable catastrophe environnementale majeure.

commentaires
Loading...