La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le ministre Damehame Yark sanctionne 54 policiers et gendarmes

Ce jeudi 13 janvier 2022, le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, général Damehame Yark a annoncé les sanctions de 54 policiers et gendarmes en 2021. Ces agents se sont rendus coupables depuis plusieurs infractions.

Des faits de vol, de groupement de malfaiteurs, d’escroquerie, d’insubordination ou encore de cupidité, telles sont les infractions qui justifient les sanctions infligées aux 54 forces de l’ordre. Plus concrètement, il s’agit de 24 policiers et 30 gendarmes qui ont été punis. 18 radiations ont été prononcées au niveau de la Gendarmerie nationale.

Dans les détails des sanctions des exclusions, 8 policiers et 3 gendarmes ont écopé de 6 mois. 9 gendarmes ont écopé de trois mois de sanction. 13 policiers ont été avertis alors que 6 policiers ont été punis de 60 jours d’arrêt de rigueur. 8 autres policiers ont été punis de 60 jours d’arrêt de rigueur et 11 autres ont enduré de 30 jours d’arrêt de rigueur

METOCOB 4

Au niveau de la gendarmerie, 30 corps habillés se sont vus infligés 30 jours d’arrêt de rigueur. 4 autres éléments ont écopé d’une sanction plus grave. Il s’agit de 3 policiers et 1 gendarme qui ont été mis à la disposition de la justice pour répondre de faits graves qui leur sont reprochés.

En somme, ce sont 54 policiers et gendarmes qui ont été sanctionnés par leurs chefs pour des infractions commises dans l’exercice de leurs missions.

commentaires
Loading...