La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Offrir une protection juridique aux commissionnaires agréés

762

L’Union Professionnelle des Agréés en Douanes (UPRAD-Togo)  organise depuis ce mercredi 28 février 2018 la 2ème édition des journées du commissionnaire agréé en douanes à Lomé pour mener des réflexions sur les problèmes juridiques liés à leur métier.

Placées sous le thème « Quelle protection juridique pour le commissionnaire en douane agréé dans l’exercice de sa profession », ces journées seront l’occasion pour les commissionnaires agréés  en douane de se retrouver entre eux afin de discuter des ennuis et problèmes judiciaires qui constituent pour eux une bête noire.

« Ces journées sont pour nous retrouver entre nous commissionnaires agréés en douane, discuter de nos problèmes, discuter des perspectives de la profession avec nos partenaires et surtout notre administration de tutelle en l’occurrence l’Office Togolais des Recettes (OTR). C’est pour cela que ces journées ont été initiées pour discuter en toute franchise des problèmes de notre profession » a indiqué Kodjo Badassou Yves président de l’UPRAD – Togo.

Kodjo Badassou Yves, président de l’UPRAD

Dans l’exercice de sa profession, le commissionnaire agréé en douane fait face souvent à des poursuites pénales ou judiciaires. Pour éviter cela, le contre-amiral, Fogan Adegnon, Directeur Général du Port Autonome de Lomé (PAL)  demande au bureau de faire régner plus le climat de sérénité à la zone portuaire. « Je me dois de féliciter le bureau et de l’exhorter à plus de concertations avec nos administrations, afin de pérenniser le climat de sérénité qui règne au niveau de la place portuaire de Lomé » car dit-on souvent « les affaires n’aiment pas le bruit » a- t-il expliqué.

Il appelle les uns les autres à l’honnêteté car « il est constant d’observer que certains parmi vous sont loin d’être honnêtes et se laissent aller au gain facile » a –t-il ajouté

Selon  le président de l’UPRAD-Togo, Yves Badassou, c’est une occasion  de poursuivre des discussions pour la constitution de la fédération des commissionnaires en douane agréés de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). C’est ce qui explique la présence des commissionnaires en douane agréés  venus d’autres pays de la sous-région notamment du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger et du Sénégal.

D’autres acteurs ont également pris part aux travaux notamment les manutentionnaires, les consignataires, la Société d’exploitation du guichet unique pour le commerce extérieur (SEGUCE), les services de l’Office togolais des recettes (OTR), du Port de Lomé, les transporteurs et les opérateurs économiques du port, la chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) et le Conseil National du Patronat (CNP).

 

commentaires
Loading...