La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Togo : Le gaz sera bientôt disponible pour tous

468

Satisfaire le besoin des populations en énergie, tel est l’une des préoccupations majeures du gouvernement togolais. Pour ce faire, le ministre des mines et de l’énergie Marc Dèdèriwè ABLY-BIDAMON, a effectué une visite de travail en Guinée Equatoriale les 29, 30 et 31 août dernier.

A cette occasion, le ministre des mines et de l’énergie a eu à travailler avec son homologue de la Guinée Equatoriale, Gabriel MBAGA OBIANG LIMA, ministre des mines et des hydrocarbures pour hâter les pas dans la mise en application du projet d’approvisionnement en gaz naturel liquéfié.

« Dans son programme de développement énergétique, le gouvernement, sous la houlette du Chef de l’État, s’attèle constamment à disposer du gaz abondant pour servir la population et la réalisation de ce projet serait un atout non négligeable » a indiqué Dèdèriwè ABLY-BIDAMON, le ministre des mines et de l’énergie.

Invité par son homologue Equato-Guinéen, Gabriel MBAG, ministre des mines et des hydrocarbures, le ministre Togolais des mines et de l’énergie Marc ABLY-BIDAMON a eu l’opportunité de visiter les différentes centrales énergétiques. Ainsi le ministre togolais a activé le projet d’approvisionnement mise en étude entre les deux pays.

Le ministre togolais en Guinée Equatoriale a également eu l’occasion de faire un aperçu des potentialités de la Guinée Équatoriale en ressources et en infrastructures gazière et d’apprécier les conditions techniques de mise en œuvre du projet au Togo.

Les deux pays se nouent à cet effet progressivement des relations afin d’examiner et explorer la possibilité de réaliser des infrastructures de stockage et de gazéification de GNL au Togo. Un accord est conclu dans ce sens pour l’utilisation du terminal Méthanier de GNL.

En avril dernier, un protocole d’accord a été signé à Lomé dans ce sens entre les deux ministres pour la fourniture du gaz naturel liquéfié. Ce projet devient une obligation pour les Etats car il permettra également de lutter contre la destruction de l’environnement et réduire l’usage considérable du bois de chauffe.

« Il est impératif que les pays africains monétisent leur gaz, et que les utilisateurs d’énergie bénéficient de cette ressource moins chère, plus propre et produite localement. La Guinée équatoriale s’est engagée à travailler avec ses voisins de la région pour trouver des solutions qui profitent à tous. Nous espérons un partenariat solide avec le Togo » a déclaré Gabriel MBAGA OBIANG LIMA, le ministre Equato-guinéen des mines et des hydrocarbures lors de la signature du protocole d’accord à Lomé.

 

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...