La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Mercredi Talk :les jeunes entrepreneurs et incubés du Lab entretenus sur les opportunités des TICs

33

Plusieurs jeunes entrepreneurs et incubés du Lab, ont répondu mercredi 24 février au tout premier Mercredi Talk de l’année, une rencontre d’échange avec des personnes ressources du monde des affaires et différents experts, organisée par l’incubateur NunyaLab, autour des Opportunités des TICs pour les startups togolaises, rapporte Togofirst.


Il précise que cette session, la première de cette année et qui marque une reprise, depuis la pandémie de Covid-19, a été animée par Emefa Kpegba, DG de E-Technopole, Ingénieur en Génie Logiciel et Data Scientist, et Edeh Dona ETCHRI, Promoteur de la plateforme E-Agribusiness et de E-Agrisky, qui forme au pilotage de drones à des fins agro-industrielles.


Les deux experts, bien connus de l’écosystèmes Tech-entrepreneurial togolais, ont ainsi outillé et édifié leur auditoire, non seulement sur des “leçons de vie”, liées à leur propres parcours d’entrepreneurs, avec ses hauts et ses bas, jusqu’à leur “success story” actuelle, résumées comme une histoire de Résilience, de persévérance et de courage.
Il s’est aussi et surtout agi d’offrir une vue d’ensemble sur les opportunités liées à la Tech pour les jeunes entrepreneurs d’aujourd’hui, avec les nouveaux outils comme la Big Data (les mégadonnées), des innovations comme l’Intelligence artificielle, et la Blockchain, avec ses nombreuses applications, dont les cryptomonnaies (notamment le Bitcoin, qui fait aujourd’hui couler beaucoup d’encre et de salive).


A cet égard, les experts ont insisté sur l’impératif de se former, et d’acquérir l’expertise suffisante, pour ceux qui veulent s’y lancer.
« Cryptomonnaie, BlockChain, Intelligence artificielle, qu’est-ce qu’on en fait? (…) D’abord il faut la formation, c’est très important », souligne ainsi l’ingénieure Kpegba.
« Si vraiment on veut innover aujourd’hui en tant que jeune, il faut se former (…) Il y a des formations gratuites en ligne aujourd’hui; il suffit d’avoir de la connexion pour pouvoir se faire former (…) il y a même des Wifi zone aujourd’hui qui nous permette d’avoir de la connexion ».
De plus, en terme d’opportunité, pour créer de la valeur et transformer sa communauté, il s’agit aussi de “lire les actualités en termes d’innovation, comment adapter ce qui a été fait ailleurs aux réalités et besoins du Togo?”

De même, l’agro-preneur Donah Etchri a-t-il insisté sur ces nouvelles opportunités : « Nous avions raté la révolution industrielle, mais nous avons l’occasion de nous rattraper avec la révolution numérique », avec un outil qui met toutes les nations « au même pied d’égalité ». Pour le jeune entrepreneur, il s’agit donc de chercher à « apporter des solutions qui cadrent avec nos problèmes, et qui peuvent être utilisées par nos communautés ».


A cet égard, les opportunités sont nombreuses, “que ce soit dans le secteur de la santé, de l’agriculture, du tourisme, de l’évènementiel”.
Enfin, conseille-t-on d’étudier les modèles de réussite, nationaux comme étranger, pour y appliquer les nouveaux outils, en s’appuyant notamment sur les données, pour répondre aux problématiques locales. Plusieurs domaines ont été notamment cités comme porteur de défis, et donc d’opportunités pour les jeunes Tech-entrepreneurs. Comme les Logistiques et le Transport, l’E-commerce, les services de livraison, le divertissement, la Santé et le Bien-être, l’Urbanisme, la sécurité et citoyenneté, ou encore l’Énergie et environnement.

commentaires
Loading...