La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Werao Djato: « l’alphabétisation m’a montré comment suivre mes épargnes »

96

Ils sont 1 540 jeunes volontaires qui suivent depuis quelques mois déjà une formation initiée par l’Anadeb dans le cadre du projet EJV pour la mise en place des AGR, pour 18 mois d’alphabétisation afin de faciliter le suivi de leur plan d’affaires.

Cette composante a pour objectif de soutenir le démarrage ou l’extension des activités génératrices de revenu des bénéficiaires qui ont achevé avec succès le volontariat communautaire et formation.

A travers cette composante, les jeunes ayant accompli favorablement leur mission dans la composante volontariat communautaire et formation en épargnant 40 000 FCFA de leur rémunération, ont acquis chacun 60 000 FCFA de subvention pour mettre en place leur microentreprises. En vue de faire de ces jeunes de vrais entrepreneurs, le projet EJV leur offre des Formations sur les aptitudes à la vie quotienne et micro entrepreneuriale à savoir l’alphabétisation, le coaching et la Formation en développement d’ affaire(FoDA).

A ce jour, 70 % des 9000 jeunes de 18 à 35 ans  issus des 200 villages touchés  par la composante appui aux activités génératrices de revenus  au Togo ; 1540 parmi les 2200 jeunes des 44 villages dans la région de la Kara  ayant élaboré leur plans d’affaires éligibles à l’issus de leur formation en développement d’affaire (FoDA) suivent cette formation d’alphabétisation.

Le projet d’opportunité d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) aborde une nouvelle phase qu’est l’alphabétisation dans la région de la Kara

Il est initié afin de permettre à ces jeunes autrefois déscolarisés ou non scolarisés d’avoir une maîtrise de leur plan d’affaire pour la mise en œuvre de leurs activités génératrices de revenus(AGR).

L’un des bénéficiaires de cette formation dans le village de Sombohou est Werao Djato.

Werao Djato ne désarme pas, elle veut apprendre et diriger ses affaires c’est ce qui la pousse à s’engager. Elle mène une AGR depuis plus de six mois dans le village de Sombohou dans la région de la kara.

Pour elle, grâce à l’alphabétisation « j ‘ai plus confiance en moi parce que cela a comblé un vide en moi. Je sais lire, compter et je peux aussi traduire un message français dans ma langue. Avant j’avais peur d’aller consulter mon compte à la microfinance ou de faire moi-même des opérations, et j’étais contraint de solliciter les connaissances pour le faire à ma place. Mais aujourd’hui l’alphabétisation m’a montré comment suivre mes épargnes et mes activités en ce qui concerne les calculs »

 Ces cours d’alphabétisation démarrés il y a neuf mois sont dispensés par les alphabétiseurs des ONG partenaires de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) et visent à transmettre des connaissances et des compétences aux jeunes afin de libérer leur potentiel créatif et une ressource vitale pour une réelle réussite de leur entreprise.

Il faut préciser que ce projet est initié dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’opportunité d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV), l’alphabétisation relève de la sous composante de la Formation sur les aptitudes à la vie quotidienne et micro entrepreneuriale et est financée à hauteur de 3 milliards de francs CFA par la Banque mondiale.

commentaires
Loading...